Les Représentants Syndicaux

  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux

MA MUTUELLE

La Fédération Inova CFE-CGC propose à ses adhérents qui font valoir leurs droits de départ à la retraite une adhésion à la mutuelle CGAM à un tarif préférentiel

TELECHARGER LA PLAQUETTE

Affiches CFE-CGC

  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow

Les Délégué-es Syndicaux Euro Disney

Le Droit Individuel à la Formation (DIF) est un droit qui permet à tout salarié d’acquérir, chaque année, un crédit de 20 heures de formation, cumulable sur 6 ans, jusqu’à un plafond de 120 heures.

Qui est concerné ?

- Tout salarié en CDI (temps complet ou temps partiel) ayant 1 an d’ancienneté dans la même entreprise.

- Tout salarié en CDD ayant travaillé 4 mois au cours des 12 derniers mois dans la même entreprise.

Quelles formations ?

Les actions de formation prioritaires éligibles au titre du DIF sont :

- Les formations concernant les techniques liées à l’activité professionnelle.

- Les formations en langues, alphabétisation.

- Les formations à la gestion, en management, techniques de communication, comptabilité.

- Les formations à la bureautique, à l’informatique, aux nouvelles technologies d’information et de communication.

- Les actions de VAE (Validation des Acquis de l’Expérience).

- Le développement personnel (restauration collective).

Le choix de la formation doit se faire en corrélation avec le poste occupé et nécessite l’accord du hiérarchique (Chef de secteur pour les établissements).

Comment faire ?

Les heures acquises au titre du DIF sont mentionnées sur le bulletin de salaire 1 fois par an pour les CDI (sur le bulletin du mois de décembre) et mensuellement pour les CDD. Vous pouvez également vous adresser directement à la Direction Formation.

Le salarié formule par écrit une demande de formation (« Accord de mise en œuvre dans le cadre du DIF » disponible sur Intranet) à son employeur, 60 jours avant le début de l’action.
Ce document doit être correctement complété et signé par le salarié et le N+1, accompagné du programme et du devis correspondant.

La Direction Formation notifie sa réponse d’acceptation ou de refus dans un délai d’un mois à réception de la demande de formation et sous réserve de la prise en charge par le FAFIH (Fond d’Assurance Formation de l’Industrie Hôtelière). Les refus sont systématiquement formalisés par courrier recommandé.

Le choix de l’action et les modalités de déroulement sont arrêtés par accord écrit entre le salarié et l’employeur.

Pour les CDD, le collaborateur doit s’adresser au FONGECIF de sa région.

Remarque : en cas de désaccord entre le salarié et l’employeur durant 2 exercices civils consécutifs sur le choix de l’action de formation, le salarié présente sa demande au FONGECIF.

Bon à savoir

Que devient le DIF ?

- En cas de licenciement (hors faute grave ou lourde) le salarié peut demander à bénéficier de son DIF pour réaliser tout ou partie d’une formation, d’un bilan de compétences ou d’une action de VAE (Validation des Acquis de l’Expérience), si sa demande est formulée pendant le préavis.

- En cas de démission : le salarié peut demander à bénéficier du DIF pour faire un bilan de compétences, une VAE, ou une action de formation, à condition que ces actions soient engagées avant la fin du préavis.

- En cas de départ en retraite : les droits acquis et non utilisés avant le départ de l’entreprise au titre du DIF sont perdus.