Les Représentants Syndicaux

  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux

MA MUTUELLE

La Fédération Inova CFE-CGC propose à ses adhérents qui font valoir leurs droits de départ à la retraite une adhésion à la mutuelle CGAM à un tarif préférentiel

TELECHARGER LA PLAQUETTE

Affiches CFE-CGC

  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow

Les Délégué-es Syndicaux Euro Disney

La loi pour "la croissance, l'activité et l'égalité des chances" vient d'être votée au parlement. La Loi Macron traite de tout : professions réglementées, travail du dimanche, conseils prud'hommes, épargne salariale, etc....

La loi va augmenter le nombre d'ouverture le dimanche, passant de 5 à 12 par an. Elle va créer de nouvelles zones touristiques géographiques. Cette loi sera appliquée sur la base du volontariat, un accord collectif obligatoire et des compensations.

Pour la CFE CGC, la situation des salariés au forfait jours pourrait être impactée par une présence accrue.

Les conseils prud'hommes vont être soumis à de nouvelles obligations et des sanctions punitives vont être mises en place sans aucune contrepartie.

Un règlement disciplinaire durci et des obligations renforcées sans aucun budget supplémentaire.

Pour la CFE CGC, les questions ne sont pas traitées en leur fonds, la justice prud'homale manque de moyens tant humains que financiers et cette loi ne prévoit rien pour améliorer la situation actuelle.

La loi Macron prévoit également un barème plafonnant les dommages et intérêts accordés aux salariés victimes de licenciement abusif.

Pour la CFE CGC, les salariés vont être privés de leur droit à la réparation intégrale de leur préjudice. C'est une remise en cause du fondement du droit du travail. Et elle vient surtout en contradiction avec la convention signée sur le licenciement.

Un point positif est la prévision de l'abaissement du forfait social (augmenté en 2012 à 20%) et abaissé à 16% pour les sommes issues de participation et d'intéressement. Les fonds du PERCO (pour la retraite) devient un fonds à gestion pilotée, ce qui permettra une optimisation des fonds en évitant les placements sur des fonds monétaires moins rémunérateurs durant plusieurs décennies.

La CFE CGC se réjouit d'avoir porté ce point et obtenu satisfaction, les placements en vue de la retraite devraient être mieux gérés et rémunérés.

La CFE CGC a demandé également l'obligation de négociation au niveau de la Branche d'accord de participation et d'intéressement. etc..