Les Représentants Syndicaux

  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux
  • Les Délégués syndicaux

MA MUTUELLE

La Fédération Inova CFE-CGC propose à ses adhérents qui font valoir leurs droits de départ à la retraite une adhésion à la mutuelle CGAM à un tarif préférentiel

TELECHARGER LA PLAQUETTE

Affiches CFE-CGC

  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow

Les Délégué-es Syndicaux Euro Disney

Actualité sociale

Le harcèlement moral touche de plus en plus d’individus, hommes, femmes, cadres ou non-cadres, jeunes ou expérimentés, tous les profils peuvent être concernés par le harcèlement moral au travail, dans tous les secteurs d’activité. Le harcèlement moral au travail peut se définir comme toute action qui porte atteinte, par sa répétition ou sa gravité a la dignité ou à l'intégrité psychique ou physique d'un salarié. Les conduites de harcèlement sont:

  • Refus de communication
  • Absences de consignes ou consignes contradictoires
  • Privation ou surcroît de travail
  • Tâches dépourvues de sens ou dégradantes
  • Critiques, brimades, humiliations
  • Surveillance, contrôles exagérés

Par contre, le harcèlement moral, ce n'est pas les conflits interpersonnels, le management maladroit ou désorganisé.

Tout salarié en état de souffrance morale au travail, ou qui s’estime victime de harcèlement moral, qu’il soit en activité ou en arrêt de travail, peut demander à rencontrer le médecin du travail.

Un employeur doit prévenir les actes de harcèlement dans son entreprise., par conséquent un employeur peut répondre des actes de harcèlement moral commis par un salarié s’il n’a rien fait pour en prévenir la survenue.

La CFE-CGC ont organisé un débat autour du printemps de l'optimisme et du made in emplois. Carole Couvert, Présidente de la CFE-CGC et Thierry Saussez commissaire général du forum de l'optimisme et charles Huet, auteur du Guide " Made in Emplois"

Pourquoi la CFE-CGC a t elle choisit cette thématique ?

Lire la suite...

Les TMS sont à l’origine de la majeure partie des maladies professionnelles déclarées en Ile-de-France où 1,3 millions de salaries subissent au moins une contrainte posturale.

 Les TMS sont une combinaison de plusieurs facteurs de risques : biomécaniques, organisationnels, psychosociaux, etc.

 Avez-vous des douleurs dans vos mains qui se réveillent surtout la nuit, des fourmillements ou des troubles de sensations dans les doigts ?

Vous faites tomber des choses sans aucune raison apparente ?

Lire la suite...

SALAIRES 2012 : LES CADRES A LA DIETE

 Faiblesse des augmentations générales, primes accordées plus difficilement… Cette année s’annonce encore frugale en matière d’évolution salariale

 Prudence et volonté de maitriser les coûts sont au cœur de la politique salariale 2012. Depuis 4 ans entre un tiers et 50% des cadres n’ont pas eu d’augmentation de salaire et la majorité d’entre eux considèrent que leur pouvoir d’achat va encore diminuer cette année.

Mais la disparité est grande suivant les secteurs avec peu d’évolution pour les jobs généralistes, les juniors et les fonctions moins qualifiées.

Lire la suite...

A partir du 1er janvier 2010, les entreprises comptabilisant plus de 50 salariés devaient être couvertes par un accord ou un plan d’action, d'une durée maximale de trois ans, en faveur de l’emploi des seniors. À défaut, elles s’exposaient à une pénalité financière égale à 1% de la masse salariale.

Lire la suite...